Le dojo

Le Dojo


C’est le lieu de la pratique. Espace d’étude et de travail, il isole les pratiquants de l’agitation extérieure pour favoriser la concentration et la vigilance.

Au-delà de sa simple existence physique, le dojo constitue aussi un lien mental et affectif qui unit les pratiquants. Ce qu’on y construit ? Soi-même…

Les règles de conduite
Le judoka accepte les règles explicites du dojo: la ponctualité, la propreté, l’écoute, le contrôle de ses actes et de ses paroles. Il s’efforce d’en respecter les règles implicites : l’engagement et la constance dans l’effort, l’exigence personnelle.

Le salut
Le salut est la marque formelle du respect du judoka pour le professeur, pour le partenaire, pour le lieu de pratique, pour l’espace de combat. II ouvre et il ferme chaque phase essentielle de la pratique.

 

L’organisation du dojo en fait un lieu spécifique :

  • Face à l’entrée, au milieu du shomen (le mur d’honneur) se trouve le kamiza ( le plus souvent, c’est l’emplacement du portrait de J. KANO.)
  • A gauche du shomen, le joseki (côté supérieur) où s’installent les assistants du professeur, les invités, d’honneur ou les élèves les plus gradés.
  • Face au kamiza, Le shimoza (mur inférieur) sur lequel se placent les élèves par ordre de grade et d’ancienneté.
  • Le dernier côté se nomme shimoseki (côté inférieur), c ‘est là qu’en cas de besoin s’installent les élèves les moins avancés.

Le dojo est donc un lieu symboliquement séparé de l’espace commun où le domaine d’étude est mis en valeur, connaît un éclairage particulier. Dans les arts martiaux, il s’agit à la fois du lieu d’enseignement et de pratique.
Le dojo est un espace structuré où on construit l’homme, simplement en apprenant à bien se connaître à travers le randori et l’étude des principes.

 » Faites en sorte que l’espace du dojo soit sans faille. Comme il faut amener les élèves à considérer le dojo comme un lieu sacré, il ne faut pas négliger les réparations et on doit le maintenir propre de façon à ce qu’en y pénétrant l’esprit soit naturellement sollicité. Peu importe la façon dont vous vous y prenez pourvu que ce résultat soit atteint parfaitement. » Jigoro Kano

 

L’hygiène au dojo

L’hygiène sur un tatami concerne tous les pratiquants des plus jeunes aux plus agés. Les plus agés se doivent de montrer l’exemple.
L’hygiène c’est une marque de respect que l’on témoigne à son adversaire dans un dojo ou bien que ce soit en compétition.
Le respect est une valeur fondamentale du budo.
Toute personne se considérant judoka ou jujitsuka  avec toutes les qualités que cela comporte  se doit de respecter son adversaire notamment par l’hygiène.

L’hygiène c’est avoir les ongles propres et coupés avant chaque cours et compétiton.

  • L’hygiène c’est d’avoir un kimono toujours propre.
  • L’hygiène c’est d’avoir un corps propre.
  • L’hygiène c’est d’avoir une alimentation saine et équilibrée.
  • Aller des vestiaires au DOJO en claquettes ou tong (ZOORI).
  • Ne pas macher de chewing gum
  • Enlever tous ses bijoux (Montre, bracelet, boucles d’oreilles, collier)

Les commentaires sont fermés.

  • Prochains évènements

    1. Grand prix benjamins & minimes

      3 novembre @ 08:00 - 17:00
    2. Grand prix minimes

      17 novembre @ 08:00 - 17:00
    3. 1er Senchi

      30 novembre @ 13:30 - 17:30